Gabriel Coquelin – Sculpteur (1907-1996)

gabriel coquelinNé à Agen, où il ne vécut que deux mois, un juste retour des choses le rendit à Châtillon pour la vie.

C’est à Montparnasse que s’écoulèrent l’enfance et la jeunesse de Gabriel Coquelin. C’est dans ce milieu passionnant d’artistes qu’une irrésistible vocation naît en lui.

Il entre alors aux Arts décoratifs et suit les cours de dessin des Académies de Montparnasse. L’ambition de créer germe en lui. C’est pourquoi il s’adonne d’abord au modelage avant d’entrer à l’école des Beaux-Arts où il devient l’élève de Coutan et de Landowski. En 1923, la famille Coquelin s’installe à Châtillon au 13 villa Madeleine.

Lire la suite

Suzanne Frémont – Peintre (1876-1962)

Suzanne Frémont est née à Châtillon le 10 avril 1876

 Suzanne Frémont peintre à ChâtillonAprès un apprentissage classique auprès de quelques maîtres impressionnistes, Suzanne Frémont () poursuit sa formation artistique dans les ateliers de Maximilien Luce, Eugène Carrière, G. Jeanniot et Rame.

Marquée par ses maîtres, elle réalise des paysages empreints d’une atmosphère poétique et sereine. Elle nous laisse entre autres de magnifiques paysages bretons et ceux du vieux bourg de Châtillon…

Lire la suite

Eugène Véder – Peintre (1876-1936)

 La tour Biret par Eugène VéderNé le ler avril 1876 à Saint-Germain-en-Laye,  il débute dans la vie comme peintre décorateur.

Passionné dès son plus jeune âge par le dessin, Eugène Véder effectue quelques passages à la Grande Chaumière. C’est en 1925 qu’il décide de s’installer à Châtillon, 29ruedu Bel-Air.

Là, il seconsacre à la gravure et devient membre dela Gravure originale en noir, dont le président se nomme Edmond Haraucourt, conservateur au musée de Cluny.

Lire la suite

Histoire de la ville de Châtillon

Châtillon Rue de la Mairie

 C’est en 1192 qu’apparaît, pour la première fois dans les textes, le nom de CHÂTILLON.
Ce ne sont que quelques maisons rurales au croisement de deux routes, groupées autour d’un “petit château“ dont il ne subsiste rien, pas même son emplacement exact. Le village de Châtillon est alors un fief de l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés et comporte déjà sa première chapelle, sous le vocable de Saint-Eutrope.

Châtillon près de Paris : le refuge Sainte-Anne

Les prensionnaires du refuge Sainte-Anne

Le premier refuge Sainte-Anne fut fondé en 1854 par Victoire-Thérèse Chupin.

Le 25 janvier 1854, avec 6,50 francs dans sa bourse, mais riche d’une foi à transporter les montagnes, Victoire-Thérèse Chupin plus connue sous le nom « Bonne Mère » accueille ses deux premières protégées. C’est en 1865, pour assurer la pérennité de son œuvre que « Bonne Mère » et ses premières compagnes revêtent l’habit de Saint-Dominique.

Les Dominicaines de la Congrégation de Notre-Dame de Grâce s’installent à : Châtillon-sous-Bagneux en 1880 (Châtillon 92 aujourd’hui).

Lire la suite

La recherche aérospatiale : l’ ONERA

La création de l’ ONERA

Pourquoi l’ ONERA? Au lendemain de la Libération, la situation en France est critique. Les usines d’aviation sont dévastées, les laboratoires vides, le personnel dispersé.

Il existe une grave insuffisance d’équipements et de moyens techniques. Le 3 mai 1946, l’Assemblée Nationale Constituante vote la loi qui donne naissance à l’Office National d’Etudes et de Recherches Aéronautiques (ONERA).

Lire la suite

Le maître de danse de Louis XIV : Claude Ballon

Châtillon - Le roi soleil danseLe maître de danse de Louis XIV, Claude Ballon, habitait Châtillon.

Louis XIV est né à Saint-Germain- en-Laye en 1638, et n’avait pas 5 ans à la mort de son père Louis XIII. Anne d’Autriche sa mère assura la régence avec l’aide de Mazarin.

Ses goûts personnels ont contribué à l’essor de la vie artistique et littéraire de la France au milieu d’une Europe tournée vers le baroque.

Le roi Louis XIV avait de multiples centres d’intérêt : jardinier, féru de théâtre, mélomane et surtout danseur émérite, il dansait admirablement « disait sa mère » , cette passion l’occupait une partie de la journée.

Lire la suite

Une glacière naturelle au XVIII e siècle

Châtillon - Une glacière sur le site de la tour Biret Qu’est-ce qu’une glacière naturelle?

« On sait qu’il suffit d’enfouir de la glace à une certaine profondeur, dans ces espèces de caves ou de puits larges que l’on appelle glacières, recouvertes de substances qui se laissent difficilement pénétrer par la chaleur (paille ou chaume), pour conserver cette glace jusqu’au milieu des plus grandes chaleurs de l’été. Ajoutons à cela une entrée tournée au nord. »

Extrait du Magasin pittoresque (1855) « glacières naturelles »

Lire la suite

La Folie Desmares, une folie du XVIIIe siècle

Châtillon - La folie DesmaresUne folie pour Mlle Desmares à Châtillon : la Folie Desmares

Qu’est-ce qu’une Folie:
C’est une maison de plaisance que les riches bourgeois faisaient construire au XVIIIe siècle à la campagne.

A Châtillon près de Paris,  le baron Antoine Hogguer fit construire la Folie Desmares pour les beaux yeux de sa maîtresse Charlotte Desmares, actrice de la Comédie Française.

Lire la suite